Anthony Masure

Le design des programmes

Des façons de faire du numérique

Thèse dirigée par M.Pierre-Damien Huyghe. Université Paris1 Panthéon-Sorbonne, ufr04, École doctorale d’arts plastiques et sciences de l’art. Discipline: Esthétique et Sciences de l’Art, spécialité Design.

550 pages, 1200000 signes, 923 notes de bas de page et 266 figures.

Résumé

Cette thèse interroge le design depuis les pratiques de programmation en montrant qu’elles ne se réduisent pas à une industrie des programmes, qui empêche les inventions de naître tout à fait. Pour cela, elle confronte au sein d’une lecture non linéaire cinq moments de l’histoire du numérique (depuis Vannevar Bush en 1945, dont une traduction inédite est proposée en appendice, jusqu’aux usages contemporains du site web GitHub) à quatre formulations conceptuelles issues d’un corpus philosophique. Le choix d’auteurs qui n’ont pas directement voué leurs réflexions au design (comme Jacques Derrida, Hannah Arendt ou Walter Benjamin) permet de déconstruire un certain nombre de discours entourant la réception des technologies dites nouvelles. Critiquant nombre d’usages faits des notions de conception et de projet et s’appuyant finalement sur Gilbert Simondon, cette thèse s’intéresse à ce qui n’est pas prévisible dans les programmes. Elle soutient cinq axes ou directions pour une recherche dans le champ concerné: décentrer, authentifier, appareiller, traduire et désarticuler. La plausibilité de ces façons de faire du numérique, encore à l’état d’ébauche dans les productions contemporaines, peut intéresser les designers au-delà des spécialistes. Elle est avérée en fin d’ouvrage dans la description d’une fiction curatoriale.

Mots-clés

Algorithme, Appareil, Écriture, Façon, Fragmentation, Langage, Nouveauté, Numérique, Parole, Photographie, Programmation, Programme, Réglage, Technique, Traduction.

Soutenance

Thèse soutenue le 10 novembre 2014 en Sorbonne avec mention très honorable et félicitations du jury à l'unanimité.

Jury :
M. Yves Citton, Professeur des universités, Université Stendhal-Grenoble 3 (pré-rapporteur).
M. Pierre-Damien Huyghe, Professeur des universités, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (directeur de thèse).
M. Nicolas Taffin, Designer d’applications, Professeur associé à l’Université de Caen Basse-Normandie.
M. Nicolas Thély, Professeur des universités, Université Rennes 2 (président de jury).

Voir le discours de soutenance

Pourquoi publier en ligne?

La publication en ligne des thèses se limite dans la quasi totalité des cas au format pdf (Theses.fr, tel, etc.). Comme le souligne Alexandre Monnin, cela a pour conséquence de rendre ces travaux invisibles des moteurs de recherche, du fait d'une indexation hasardeuse. Plus encore, le format pdf n'est pas adapté à une lecture prolongée à l'écran. Alors que le langage html a originellement été créé pour décrire et partager des documents scientifiques, pourquoi si peu de thèses en langue française sont-elles, au sens fort, «accessibles»?

Si des plateformes de publication comme Open Edition ou Cairn portent attention à la lisibilité, l'interface est peu personnalisable, et les fonctions et la perrenité des travaux dépendent de l'éditeur du programme. D'un autre côté, malgré des initiatives comme CommentPress, les cms type WordPress ne sont pas adaptés à une lecture soutenue et produisent un code source «encombré» et peu maléable.

En attendant que des programmes dédiés aux exigences des publications scientifiques «auto-hébergeables» et «appareillables» apparaissent, il importe donc de designer les formes de la recherche.

Lire à l'écran

Le design général du site, tout en étant cohérent avec la version imprimée de la thèse (même police de caractères, gamme colorée, organisation des figures, etc.), a été pensé comme un environnement optimisé pour la lecture à l'écran. La grille de mise en page et la taille des caractères sont redimensionnés et réagencés en fonction des différentes «résolutions» d'écran (téléphone mobile, tablette, moniteur fixe, etc.). Les contrastes forts et l'emploi de niveaux de gris permettent de se retrouver facilement dans le texte, qui bénéficie ici de possibilités propres au numérique: hyperliens, indexation, etc. Des réglages permettent au lecteur d'agrandir/réduire les caractères et la largeur des paragraphes et de basculer l'ensemble du site en «lecture de nuit» (sur fond sombre), plus reposante pour les yeux. Le code source, simple et léger, a été écrit «depuis zéro» afin de maîtriser l'ensemble du processus et de permettre des transformations futures. Même si le code est réutilisable, cette initiative ne vise pas à «faire modèle» mais incitera les chercheurs, nous l'espérons, à travailler à leur tour la matière numérique.

Biographie

Anthony Masure est agrégé en arts appliqués et ancien élève de l’École Normale Supérieure de Cachan, section Design. Il enseigne le design graphique et numérique. Il collabore régulièrement aux revues Strabic.fr et Reel-Virtuel.com. Il est membre du comité des Rencontres internationales de Lure et du réseau Design en Recherche. Sa thèse portant sur le «design des programmes» a été dirigée par Pierre-Damien Huyghe à l'Université Paris1 Panthéon-Sorbonne.

Voir le cv complet

Lettre d'information

Pour être au courant des recherches d'Anthony Masure (publications, conférences, etc.), vous pouvez indiquer votre mail ci-dessous.

Licence

Sauf mention contraire, tous les textes sont placés sous licence libre cc by-nc-sa 4.0